> Strona gwna > Artyku³y
T³umacz Strony/Translator Site
Kalendarz
Listopad 2017
P W C P S N
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30
ARTYKU£Y - ARTICLES Ab ovo usque ad mala
Nostradamus
MONDE UNIVERS CRÉATION
Materia?y nades?ane
do redakcji portalu
redakcja portalu nie
ponosi odpowiedzialnosci
za nadeslane materia?y




Artyku? pilotuj?cy ksi??k? Watykan Zdemaskowany - Papie? musi umrzec



Afera Banco Ambrosiano



Koniec ery ryb cz.1-tajemnicza wiedza majów
Koniec ery ryb cz.2- Naukowcy dowodza

 

Pedofilia i Satanizm... cz1     
Pedofilia i Satanizm...cz2
  
 


NOSTRADAMUS VATINICIA CODE 





NOSTRADAMUS VATINICIA CODE [ ENG ]



Chro?my nasze dzieci -
Plaga spo?ecze?stwa -
Pedofilia


Prof. Adam Gierek: S?o?ce zniszczy Ziemi?!
 
 

Ks. Piotr Natanek oskar?a Watykan




Afery za Spi?ow? bram?

 

Le miroir geant
Data 29/04/2011 20:37  Autor Andrzej i Magdalena Struscy de  Klikni 2115  Jzyk French
 

Une paroi rocheuse de treize MÈTRES DE LONGUEUR se trouvant à RENNES LES BAINS, est la preuve qu'il y a des milliers d'années existait ici une civilisation technologiquement développée.

 

La roche de 13m de longueur et de 8m de hauteur avec des sailles latérales, chacune de 4m, a été soumise à un traitement mécanique de surface. Toute la surface a été enlevée par un outil à plusieurs rands servant à graver la pierre.  Le fraisage a été réalisé à l'époque où notre civilisation ne possédait pas encore de telles machines.

 

 

 

 

 

phot. 1 Vue de la paroi rocheuse fraisée par une machine à fraiser.

 

phot. 2 La partie limite de la zone soumise à fraiser.

 

La partie soumise à l'action d'un outil pour enlever la couche extérieure de la pierre est la preuve pour aboutir à une telle conclusion. Une couche de quelques centimètres de l'épaisseur de la surface de cette roche a été enlevée par des machines utilisant une tête de découpe multi-ligne.

La limite de la partie fraisée visible dans la partie inférieure de la photo est située à une hauteur d'environ un mètre et demi de la base de la paroi rocheuse.

 

La documentation photographique montre que cette roche a été traitée à l'époque où devant elle, il n'y avait pas de couche de sol argileux de deux mètres d'épaisseur, où maintenant croissent les arbres.

Elle est située sur le versant oriental de la pente, dans le talus bordant la rive gauche de la Sals

 

 

  

phot. 3 Vue de la paroi rocheuse.

 

 

phot. 4 Renflement visible de la paroi.

   

L'emplacement et l'apparence de la paroi rocheuse montre son utilisation comme base d'un miroir géant, dont la tâche était de diriger la lumière du soleil levant sur les versants nords opposés.

 

Les indices permettant soutenir la théorie d'utilisation de la paroi rocheuse comme la base pour un miroir:

 

1 / Le champ de la surface fraisée couvre toute la surface de la paroi sauf la bande de 1,5 m dans la partie inférieure.

 

2 / La construction convexe de la paroi.

 

3 / Les saillies diagonales de la roche sont orientées à des angles différents par rapport à la paroi.

 

Ce qui suggère l'utilisation de la paroi comme un lieu de monter le miroir, c'est le manque de traces de fraisage dans la bande de 1,5 m de la base de la paroi. Le miroir refletterait les rayons de soleil trop bas et par conséquent la lumière réfléchie  tomberait sur des obstacles de terrain.

 

Une autre preuve que ce serait un miroir sont les angles de la position des parois latérales. La paroi sud est perpendiculaire à l'axe de la paroi rocheuse et la paroi nord est située à l'angle obtus.

Le renflement de la paroi permettait pendant  quelques heures la réception de la lumière solaire  sous l'angle rapproché à optimal.

 

 

© MAS - Struski Andrzej  i  Struska Magdalena de Merowing.

Powyzszy tekst jest tekstem autorskim.
Kopiowanie, rozpowszechnianie tylko za zgod± autora tekstu oraz podaniem linku do orginalnej strony autorów.


Francja-Languedoc-Roussillion-Rennes le Chateau.

ODKRYCIA  ARCHEOLOGICZNE URZÊDOWO  ZG£OSZONE DO MAIRIE RENNES LES BAINS 29 LUTY 2011. 

8 LIPIEC 2011 ZG£OSZONE DO DRAC - MONTPELLIER DO REGIONALNEGO KONSERWATORA ZABYTKÓW ARCHEOLOGICZNYCH.